Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
P1050374


Vivre sur l'eau... c'est un choix personnel... Attention lorsque l'on vit en couple il faut que ce choix soit mûri à deux. Si l'un des membres du couple suit l'autre c'est prendre le risque de mettre son couple en péril. Lorsqu'on navigue il y a un capitaine, un matelot et parfois le capitaine gueule parce qu'il stresse et que le matelot ne va pas assez vite. Dans sa tête le capitaine parle  au matelot, sauf que le matelot n'aime pas trop que son mari lui parle sur ce ton... Résultat le matelot jette l'amarre et envoie le capitaine allez se faire... voir ailleurs pour rester correct...

Tous ceux qui vivent en couple sur l'eau et qui ont navigué voit sans doute de quoi je parle... On en rigole maintenant que nous sommes parvenus à faire la part des choses entre le couple de vie et le binôme de travail mais je crois que nous avons tous connu de belles engueulades....

Passés les ecueils du couple vous avez oublié que votre famille ne voit pas du tout le choix de vivre sur l'eau de la même manière que vous... Vous vivez une vivre libre, nomade, bohême, mais eux y voit d'abord un super plan pour passer des vacances sur un paquebot fluvial surtout dans le midi, ou voit leur enfant devenir gitan, ou voit leur frère devenir un peu marginal, SDF...

Quand on accueille la famille à bord il est plus sage de ne pas naviguer à la première visite... Nous avons fait l'erreur de naviguer avec certains membres de notre famille, un peu trop rapidement et sur un bateau les proches peuvent s'y sentir comme un poisson dans l'eau et avoir la bonne idée de vous aider mais sans trop connaitre les risques liés aux amarres, aux écluses... Les proches peuvent avoir peur du plafond bas, de couler, du bruits des hydrophores, du bruit des amarres les nuits de grand vent, des douches, des WC, du clapoti de l'eau, du hululement de la chouette, du bruit de la branche de platane qui tombe sur le pont, que vous mourriez en sautant du bateau...

En même temps ils peuvent ne pas avoir peur de retenir le bateau dans l'écluse le doigt entre le bolard et l'amarre, de retenir le bateau sans le bolard,  de sauter du bateau alors que vous êtes encore à 3 mètres de la berge, de s'adosser au bajoyer en attendant que l'éclusier manoeuvre les ventelles...

La famille peut trouver que vous êtes dans une régression sociale... Pourquoi renoncer au confort de l'eau et de l'électricité magiques? La famille délie sa langue pour ne pas hésiter à comparer votre luxemotor de 22m que vous êtes entrain d'aménager au superbe bateau hotel avec jacouzi et piscine sur le pont...

Après une visite à l'amarrage et une navigation, s'ils reviennent avec le sourire c'est qu'ils ont passer le cap et ont compris que c'est votre choix de vie et que ça ne concerne que vous...

Partager cette page

Repost 0
Published by