Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 20:32
Je me fais plutot rare en ce moment, mais c'est pour la bonne cause... Le printemps revenu, les températures adoucies, il ne tombe rien des platanes, il y a encore peu de navigation, c'est le moment idéal pour peindre et comme je suis engagé dans de gros travaux de peintures je joue plutôt du rouleau et de la brosse que du clavier...

Si on ajoute à cela qu'avec le boulot nous navigons pas mal, du coup le blog en patit mais je serai de retour prochainement pour continuer d'alimenter le blog...

A bientôt donc et patience...
Repost 0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 18:18
C'est un travail titanesque...

Tout est dans la préparation de la surface à peindre... La peinture relève de la finition...

1ère Etape: Préparer le support

Le ponçage des oeuvres mortes a pour but de faire partir les anciennes peintures qui n'adhèrent plus et il sert aussi à éliminer mécaniquement la rouille... Une fois ce travail rébarbatif éxécuté, il est important d'éviter que la rouille revienne... Plusieurs écoles... Les mariniers laissent souvent la tole à nu, la laisse s'oxyder et passent régulièrement du rustol.. C'est assez esthétique, c'est rapide et efficace... D'autres sont partisans de l'acide phosphorique, qui phosphate l'acier. Attention tout de même... L'acide chlorhydrique est un acide puissant mais simple, il ne comporte qu'une base acide... Elle s'attaque donc en priorité au produit le plus réactif et donc pour le fer elle s'attaque à la rouille... Quand il n'y a plus de rouille il s'attaque au fer et si l'élimination de la rouille est obtenu le problème est qu'il attaque les parties saines sans prévenir la réapparition de la rouille.

L'acide phosphorique est un acide qui comporte trois base acide par molécule. l'intérêt de cet acide est qu'il agit sur la rouille en créant une couche de protection qui évite la réapparition de la rouille. De plus étant triple quand il a griller la première cartouche rapidement (comme l'acide chlorhydrique) il lui en reste deux autres... Il agit donc aussi à retardement et en profondeur mais il agit donc longtemps...

Certains rincent l'acide à l'eau... Je ne comprends pas l'intérêt d'éliminer la rouille générée par l'oxygène et l'humidité en réinjectant l'humidité une fois le support traité. J'ai vu certains professionnels mélanger l'acide avec 1/3 tiers d'alcool... Je ne sais pas non plus pourquoi...

L'intérêt de tout ça c'est donc d'éliminer la rouille de manière efficace... pour ma part la coque et le pont étant zingué, ça protège convenablement de la corrosion... L'inconvénient c'est de trouver une peinture qui adhère sur le Zinc...

2ème étape: Epoxy

L'Epoxy a pour but de créer une étanchéité sur la tole afin d'éviter que l'humidité soit en contact avec la tole... il prévient donc la réapparition de la rouille mais n'est pas un anti-rouille... Pour que l'épaxy adhère sur l'acier nu il faut souvent une primaire d'accroche, et pour le zinc c'est inéluctable...

3ème étape: la peinture

L'Epoxy a un défaut majeur, c'est qu'il ne résiste pas aux UV... Il faut donc le protéger avec de la peinture qui elle résiste aux UV... Les polyuréthanes sont efficaces pour ça, en plus elles sont brillantes et jolies ce qui permet de faire une péniche aux couleurs chatoyantes...

Une prochaine fois on parlera des oeuvres vives...
Repost 0