Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 15:46

Le "Couple-équipage"

Naviguer en eaux intérieures implique forcément d'être en équipage. Si la mer autorise les escapades solitaires, le canal nécessite la présence d'un équipage à bord. Dans le cas des professionnels (bateliers, mariniers, bateaux hôtel, bateau promenade...) l'équipage est professionnel. Il y a au minimum un pilote et un matelot. Les rapport sont simplement professionnels et sont codifiés par un langage et des habitudes professionnelles.

Sur un bateau de plaisance les choses sont différentes. Les plaisanciers sur des bateaux de location s'organisent presqu'exclusivement avec l'homme à la barre, la femme et les enfants au matelotage... Bien souvent il n'y a pas de règles, chacun prend l'initiative de faire ce qu'il veut et en les observant je m'étonne du peu d'accidents qui se produisent... notamment dans les écluses où j'ai déjà vu un équipier s'attacher l'amarre autour de la taille pour retenir un bateau dans une écluse!!! La batellerie de plaisance est donc macho... elle est aussi à mon sens un peu irresponsable mais là c'est aussi le problème des noliseurs qui n'informent pas assez les plaisanciers des dangers et des règles de navigation... J'ai déjà vu des gamins de moins de 10 ans à la barre... Je crois qu'il y a un malentendu qui tient au fait que la location se faisant sans permis le plaisancier pense que c'est sans risques!!!

Sur un bateau-logement les choses sont différentes. L'équipage, la plupart du temps est constitué par un couple... et c'est évidemment un problème... Les capitaines de bateaux-logements sont souvent les hommes et les matelots les femmes. A mon sens, il serait plus judicieux que ce soit l'inverse... Piloter demande moins de force physique que mateloter... Mais quoiqu'il en soit dans mon couple-équipage c'est moi qui barre et c'est elle qui matelote...

Le problèmes des bateaux-logements tient donc au fait qu'en tant que capitaine on donne des ordres, on peut aussi le faire dans le couple, un autre problème c'est qu'avec le bruit du moteur on crie et que la matelote pense qu'on l'enguirlande pour rester poli, ce qui amène des situations très cocasses... La matelote jette le torchon (enfin l'amarre) en pleine écluse et vous dit de vous débrouiller tout seul et vous vous retrouvez un peu comme une noix planté au milieu de l'écluse et l'éclusier vous presse alors de sortir du sas puisque la manœuvre est finie...

Les matelots Familiaux

Le couple-équipage est une entité assez difficile à gérer... et c'est avec l'expérience que l'on parvient à se solidariser et à être opérationnel en tant qu'équipage... Un autre problème que j'ai rencontré c'est d'accueillir des amis ou de la famille en navigation... Avec les enfants c'est simple, on leur explique les choses, ils vous écoutent, ils ont envie d'apprendre et généralement comprennent que l'on est sur un bateau... Avec les adultes ça se corse... Spontanément sur un bateau les gens se sentent pousser des ailes et ont envie de vous aider à naviguer... Sauf que ça nécessite quelques règles, ça nécessite d'apprendre quelques techniques pour amarrer, de l'écoute, et un minimum de discipline... En plus d'avoir envie d'aider les adultes prennent des initiatives comme de sauter alors qu'on est à 2 mètres de la berge, de tirer l'amarre à bout de bras alors que vous lui avez expliquer qu'il fallait la mettre autour du bollard et tout un tas de complications de ce style...

Fort de mes premiers échecs en famille je me suis remis en question et me suis dit qu'il fallait un briefing autoritaire, assigner un rôle précis à chacun avant le départ... Hélas ça ne change rien et en plus votre mère ou votre frère vous prennent alors pour un dictateur...

Alors je suis passé à une autre formule... premier jour de navigation vous ne faites rien, vous nous observer et et vous apprenez et demain vous mettez la main à la pâte et bien rien n'y fait... C'est incroyable parce que j'ai formé des dizaines d'adolescents au matelotage et ça c'est toujours bien passé, j'ai appris à piloter à des étrangers et c'est nickel... Apprendre à la famille ça prend une autre dimension... Le frère ainé ne supporte pas que son cadet lui apprenne quelque chose parce que les rôles seraient inversés, le beau-frère veux montrer qu'il est à la hauteur et est fier de prendre des initiatives qui peuvent s'avérer dangereuses... J'en passe et des meilleures... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent - dans Navigation
commenter cet article

commentaires

Normand Bouchard 24/07/2014 20:01


Peut-être pourriez vous m'aider.


Je suis Canadien et je possède un voilier pret pour faire un tour du monde.  Il est à Cogolin il na deux pavillons un Canadien et l'autre CEE.


Du à des problêmes de santé je me dois de reviser mon projet.


J'aimerais bien naviguer dans les canaux, mais mon voilier a l.80 de tirant d'eau.


Je serais intéressé à échanger mon voilier pour, soit une péniche ou bien un bateau qui me permettrait de naviguer dans les canaux d'europe.


Merci à l'avance pour vos conseils